Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

Site d'implantation

Loin d’être le fruit du hasard, l’implantation originelle d’un village dans son environnement répond à un certain nombre de « règles » non écrites, issues du bon sens et de la connaissance que les anciens avaient du milieu naturel dans lequel ils s’aventuraient. Les constructions devaient être implantées hors des zones humides mais proches de la ressource en eau, hors des meilleures terres cultivables mais également proches de celles-ci pour une exploitation facilitée, à l’abri des vents dominants, éventuellement en position défensive, etc.

 

Une lecture attentive du relief, restitué par les courbes de niveau, apporte un éclairage pertinent sur les raisons de tel ou tel type d’implantation, et permet de tirer des enseignements sur la manière de respecter la structure urbaine et paysagère d’un village lors de son extension.

Description :

Village de crête

Les villages implantés sur une crête sont encore plus rares que ceux des reculées. Ils n’en sont pas moins remarquables. Leur position dominante leur confère une visibilité exceptionnelle, leur silhouette se détachant du paysage de manière particulièrement nette.

 

Le développement linéaire, suivant la ligne de crête, est le plus fréquent.

 

    


Offlanges (39)       

              Illustr. 1 Vue aérienne           

               

 


Offlanges (39)

Illustr. 2 Une implantation du bâti le long de la crête


 

Le village n’est pas uniquement linéaire, mais la partie de l’éperon rocheux la moins large accueille un minimum de constructions, souvent ramassées entre elles. Si celui-ci dispose d’espaces plans plus importants, la construction se disperse dans une morphologie plus ramifiée.

 

   Abbans-Dessus (25) Illustr. 3 Perspective du village

         Abbans-Dessus (25) : Illustr. 4 Topographie                

 

Illustr. 5 Implantation se ramifiant dans la pente

 

   Abbans-Dessus (25) Illustr. 6 Organisation longitudinale du bâti


 

A l’origine, le village des Bouchoux (39) occupe un petit éperon qui s’avance vers la vallée du Tacon, faisant saillie sur le versant. Ce promontoire est d’autant plus marqué qu’il s’insère entre deux talwegs à l’Est et à l’Ouest. Pour se développer, le village a colonisé le replat le plus proche, faisant franchir à l’urbanisation la limite naturelle du talweg Est.

 

 

         Les Bouchoux (39) :

                                 Illustr. 5 Vue aérienne                          


Illustr. 6 Topographie

 

 


Déclinaisons départementales :

39 - Jura
Recherche
Nuage de tags
Collectivité territorialeCadre de vieCAUEConseil aux particuliersCULTURE
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web