Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

Site d'implantation

Loin d’être le fruit du hasard, l’implantation originelle d’un village dans son environnement répond à un certain nombre de « règles » non écrites, issues du bon sens et de la connaissance que les anciens avaient du milieu naturel dans lequel ils s’aventuraient. Les constructions devaient être implantées hors des zones humides mais proches de la ressource en eau, hors des meilleures terres cultivables mais également proches de celles-ci pour une exploitation facilitée, à l’abri des vents dominants, éventuellement en position défensive, etc.

 

Une lecture attentive du relief, restitué par les courbes de niveau, apporte un éclairage pertinent sur les raisons de tel ou tel type d’implantation, et permet de tirer des enseignements sur la manière de respecter la structure urbaine et paysagère d’un village lors de son extension.

Description :

Coincé entre le relief et le cours d'eau

Certains villages sont marqués par une double contrainte ; ils sont à la fois concernés par la proximité de l’eau, et au pied d’un relief. Le cours d’eau a dans un premier temps attiré des populations. Par la suite, le besoin d’extension s’est avéré de plus en plus difficile à satisfaire.

 

Selon le degré de pente et la quantité de surface aisément aménageable, la morphologie est plus ou moins comprimée. Dans un cas extrême, le développement urbain suit un simple linéaire. Les abords directs de la route, de part et d’autre, sont bâtis avec quelques regroupements de constructions supplémentaires quand la distance entre l’eau et le pied du relief le permet.

 


       







Illustr. 1 Glère, Doubs : topographie

La topographie implique de limiter l'urbanisation sur le coteau

et trop proche de l'eau, d'où une morphologie linéaire
 

 

Le potentiel de développement est ici très faible ; le manque d’opportunités (terrains en faible pente) conditionne le village à rester à l’écart dans son territoire. Pour autant, la richesse du cadre paysager est le contrepoids de cette faiblesse. La quiétude et le rapport à la nature pourra maintenir une attractivité relative vers le bourg.

 

Lorsque la contrainte naturelle est plus faible (pente plus douce ou distance entre le pied de versant et le cours d’eau), la forme urbaine est plus libre.

 

Le village peut s’établir dans la pente, au prix de voies relativement étroites. Les largeurs aménageables étant faibles, le bâti est réduit et greffé en bord de rue.

 

   Lods (25) : Illustr. 2 Vue cavalière    Lods (25) : Illustr. 3 Photo

   La morphologie tend à suivre progressivement         

   le coteau

   Le paysage urbain offert tire parti de la présence de

   l'eau comme du relief

 

Avec un centre en position haute, le bourg bénéficie d’un ensoleillement important. Le développement sera limité à terme par des pentes trop fortes en haut de coteau. Pour lors, l’extension reste possible. Le regroupement d’habitations est plus vraisemblable que le modèle du village-rue.

 

Lorsque la proximité de l’eau n’est pas souhaitée, le bâti peut chercher à coller au plus près de la pente. Dans ce cas, les terrains les plus hauts sont aménagés en premier, et le développement n’est à terme plus possible qu’en descendant sur le coteau. Le but recherché est la protection thermique et des vents, voire le retrait par rapport aux circulations les plus importantes.

 

   Beure (25) : Illustr. 4 Topographie    Beure (25) : Illustr. 5 Photo

   Si le centre bourg regroupe la majorité des constructions,

   le développement s'adapte à la topographie

   Une partie du vieux village occupe intégralement

   l'espace coincé dans le vallon

 

La présence d’un cours d’eau peut être un atout supplémentaire, expliquant par ailleurs le creusement de la topographie. La morphologie est ici plus guidée par l’opportunité que par la contrainte.

 

 

 

 

 

 

 

 


Déclinaisons départementales :

39 - Jura
Recherche
Nuage de tags
Cadre de vieConseil aux particuliersCAUECULTURECollectivité territoriale
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web