Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
La typologie du bâti >> L'architecture du XXème siècle >> L'habitat - Architecture XXème siècle
Imprimet

L'habitat - Architecture XXème siècle

Le XXème siècle se caractérise par l’accentuation de l’exode rural amorcé au siècle précédent et par une forte progression démographique, due notamment aux progrès de santé.

Il se caractérise également par une amélioration de la qualité des logements et une individualisation des foyers qui refusent les cohabitations familiales traditionnelles.

Pour répondre à cette demande massive d’un habitat digne, la production de logements s’est organisée, notamment en termes d’habitat collectif.

En Franche-Comté, comme partout en France, la construction de logements est un phénomène urbain, dans les périphéries des villes et les époques successives ont apporté des solutions différentes.

Les opérations groupées de maisons et d’immeubles étant les plus représentatives de la production du XXème siècle, il a été décidé de les traiter dans ce chapitre par ordre chronologique.

Description :

L'espace et les volumes

La production de logements fait l’objet d’une normalisation intense au cours du XXème siècle, en termes de surfaces, de volumes, de confort et d’éclairement.

Les logements les plus anciens sont les plus petits, alors qu’ils abritent des familles souvent nombreuses Par contre, la hauteur des pièces est souvent proche de 3 m. Les pièces de vie et les chambres sont semblables et sur plan carré, une cuisine complète l’équipement, parfois une salle d’eau et une cave à charbon.

 

 

 

La hauteur normée de 2.50 m sous plafond apparait dans les immeubles à partir des années 60, période à laquelle les logements sont généralement conçus sur un niveau, avec une séparation claire entre les pièces de jour et celles de nuit. Tous les logements sont dotés d’un ou plusieurs sanitaires en fonction de leur surface.

Le balcon filant sur la façade de 1 m à 1.20 m de profondeur est l’unique espace extérieur contigu au logement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustr. Lons-le-Saunier (39), immeuble Gandillet, détail balcon


 

Les logements les plus récents rompent avec cette uniformisation et proposent des qualités supplémentaires. Ils prennent des formes plus variées, se développant sur plusieurs niveaux en duplex ou triplex. Cette conception permet d’offrir une variété de volumes intérieurs : simples ou doubles hauteurs.

Ils sont également dotés d’espaces extérieurs assez vastes pour accueillir les activités familiales.


Recherche
Nuage de tags
CAUECULTURECadre de vieConseil aux particuliersCollectivité territoriale
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web