Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
La typologie du bâti >> L'habitat avant le XXe siècle >> La maison vigneronne >> La maison vigneronne à cellier
Imprimet

La maison vigneronne à cellier

Le modèle le plus répandu est la maison à 2 travées. C’est celle d’une activité viticole associant des locaux d’exploitation vivriers : une grange à l’arrière de laquelle est implantée une écurie.

Le cellier, peu ou pas enterré, permet de conserver le vin mais aussi des aliments et des provisions. Son efficacité thermique est moindre par rapport à celle de la cave.

Elle peut être à une travée, c’est alors une maison de petit vigneron, de manouvrier vigneron ou de parents retraités ayant cédé leur exploitation aux enfants et ne conservant que quelques ares de vignes.

Description :

Ouvertures

Des caractéristiques communes

 

Coté rue, les ouvertures de la façade principale donnent une lecture directe de la fonction :

- la porte de cave est à linteau cintré, ou plus rarement à linteau droit.

 

Illustration 19. Linteau cintré                                       Illustration 20. Linteau droit

        

 

- une ouverture pour la ventilation de la cave peut être présente (Illustration 23).

 

L'habitation est desservie et éclairée par une porte et une fenêtre qui peuvent être dissociées ou contiguës ; on parle alors de pierre à jumeau, le linteau de la porte et celui de la fenêtre étant soutenus par un seul jambage en pierre. On peut encore trouver sous la fenêtre, une évacuation de la pierre d'évier.  

Les fenêtres sont toujours plus hautes que larges et présentent trois parties égales, parfois 2/3 – 1/3.

 

Dans la maison à deux travées :

 

- la porte de grange devient le percement majeur de la façade (environ 3 m de large pour 3,5 m de haut. Elle présente une forme en anse de panier, et est posée en fond de maçonnerie, laissant apparaître l’épaisseur du mur. Elle se décompose en trois éléments : une porte d’entrée et deux battants hauts ; parfois la porte est divisée en deux éléments permettant d’ouvrir la partie haute pour aérer.  

 

Illustration 21.

 

- au-dessus de la porte de grange, sont percées une porte de fenil ou une fenêtre, voir deux, d’habitation. 


 

       

Illustrations 22, 23.


Côté jardin, les fenêtres superposées éclairent les pièces, une porte de service relie le jardin au logement.


Déclinaisons départementales :

39 - Jura
Recherche
Nuage de tags
Collectivité territorialeCAUECadre de vieConseil aux particuliersCULTURE
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web