Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

Le chalet d'alpage

Chalet, loge, grange, fruitière :

des réalités différentes sous un même nom, des réalités similaires sous des noms différents...

 

La loge signale un usage monofamilial, le chalet (anciennement chalais) un usage de grande montagne (regroupement de troupeaux sous la garde d’un berger), la loge est l'estive des populations de l’intérieur du massif qui ont de petits troupeaux et mettent ou non en commun leur lait, la grange d’été signale un usage de stockage du foin uniquement, et le mot fruitière désigne à la fois l’atelier où se fait le fromage (chalet d’alpage, fruitière de village selon les époques et les lieux) et la forme très ancienne de regroupement des familles qui mettaient en commun leur lait. Il désigne donc souvent le chalet d’alpage, puisque dans les villages, le fruitier se déplaçait dans les maisons et faisait le fromage successivement dans chaque famille, jusqu’à la construction (tardive) des fruitières de village.

 

 

 

Dans sa partie française, le domaine des alpages jurassiens s’étire sur une centaine de kilomètres, de Pontarlier au Nord à Bellegarde-sur-Valserine au Sud. Il court sur trois départements (Doubs, Jura, Ain) et deux régions (Franche-Comté et Rhône-Alpes).

 

Les alpages se répartissent sur quatre secteurs principaux :

- le Mont de l’Herba,

- le Risoux,

- le Massacre,

- la Haute-Chaîne du Jura

 

Un petit secteur se distingue, sous forme d’enclave dans le territoire suisse au niveau de Bois d’Amont : les Petits Plats.

 

Les chalets s’implantent tous au dessus de 1100 m d’altitude, les alpages culminant à 1461 m au Mont d’Or, 1677 m à la Dole, 1720 m au Crêt de la Neige.

 

 

Description :

Volumétrie générale

Une permanence d’organisation qui répond à des contraintes de fonctionnement quel que soit le type de chalet :

 

  • L’écurie pour la traite des laitières et un accueil des troupeaux lors des fortes chaleurs ou des intempéries prolongées, ouverte au sud-est (illustration 22).

 

  • La fromagerie, qui se compose :

- du laitier au nord-est pour la conservation du lait,

- de la cave pour l’affinage en angle sud-est (illustration 23),

- d’une cuisine pour la fabrication du fromage dans l’espace résiduel, toujours en relation directe avec l’écurie.

 

            

Illustration 22. L'écurie                                               Illustration 23. La cave


 

Un outil de travail où le confort du berger peut-être réduit à son minimum :

un cube en bois dans les combles en guise de chambre à coucher.


    

Illustration 24. La chambre dans la grange    

 

 

 

Le chalet présente deux typologies dominantes :

 

  • Le chalet à 4 pans, qui se développe sur un plan presque carré.

 

 

  

Illustration 25. Toiture à 4 pans

 

 

 

Il se compose généralement de 3 travées :

- cave + laitier + habitation ouverte sur la façade nord est

- 2 écuries.

A l’étage, on trouve une chambre dans un cube de bois. Il peut être accompagné

d’un boiton.

Le laitier peut être indépendant, mais toujours en façade nord-est.

 

 

 

Illustration 26. Plan 3 travées

 

  • Le chalet avec faîtage allongé, qui se développe sur un plan rectangulaire.

Les travées d’écurie peuvent être perpendiculaires ou parallèles au faîtage.

 

 

Illustration 27. Chalet faîtage allongé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Déclinaisons départementales :

25 - Doubs
39 - Jura
Recherche
Nuage de tags
Conseil aux particuliersCadre de vieCollectivité territorialeCULTURECAUE
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web