Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

La pastorale en pignon

On la trouve principalement dans le Haut-Doubs (Second plateau) mais aussi, sur le Premier plateau et dans les Gorges du Doubs.

Ces fermes se caractérisent par des dimensions très importantes pour accueillir l’ensemble des fonctions :

- un toit descendant très bas,

- un mur pignon comme façade principale de la maison,

- une grange dite-haute qui se situe au-dessus de l’habitation et de l'écurie et qui implique généralement la présence d’une levée de grange,

- et le « tué » ou « tuyé » qui est une immense cheminée centrale qui sert de fumoir.

Les plateaux du Haut-Doubs sont vastes, avec de faibles pentes. Dès 1700, les paysans ont développés une véritable culture de l’herbe, en intensifiant pâturages et production fourragère.

Le troupeau bovin est important. La production de lait, transformée en comtés, morbiers et vacherins, reste la principale ressource des agriculteurs. Après chaque traite, le paysan livre le lait à la fruitière.

Pour ce faire, on transportait le lait de différentes façons :

- à dos d’âne, les bouilles sont fixées à un bât ;

- sur une charrette tirée par un homme, un âne ou un chien ;

- à dos d’homme dans une bouille de bois harnachée comme une hotte ;

- ou encore dans deux seaux portés en équilibre sur les épaules au moyen d’une pièce de bois qui peut s’assimiler à un « joug ».

 

En été, on rentre le foin. Pour nourrir le cheptel pendant les six mois d’hiver, il fallait engranger une vraie montagne de foin. Ici, le relief permettait cette entreprise : on pouvait faucher à plat et convoyer le foin par grosses charettes, tirées par les bœufs.

La « grange-haute » ou « grange-dessus » était une parfaite réserve de foin. Pour monter le foin à bras, des planchers de stockage étaient disposés à mi-étage. Le foin était réparti dans les différentes « ébauches ». Pour éviter la fermentation du foin qui produit des gaz inflammables, le bardage (les lambrechures) laissait passer des filets d’air.

Description :

Ouvertures

La maison pastorale concentre la majorité de ses ouvertures sur le mur pignon sud-est, celui où est implantée l’habitation.

Les ouvertures de l’étable se situent sur le mur gouttereau et celle de la grange sur le mur nord-ouest.

 

Les fenêtres de l’habitation sont réduites à leur strict minimum afin de ne pas faire entrer le froid. Dans les murs en pierres, l'encadrement des fenêtres sont en pierre dure et reste apparent. Lorsque les maisons sont plus récentes, il peut être en briques.

 

 

Encadrement Bouclans (25) CAUE 25

26.1. Encadrement, Bouclans (25)

 

26.2. Encadrement, Noël-Cerneux (25)

     

 

             

Encadrement Noël-Cerneux (25) CAUE 25

 

Les fenêtres sont rectangulaires, plus hautes que larges et chanfreinées pour permettre de faire passer de la lumière malgré l’épaisseur des murs.

 

Fenêtres doublées Grand'Combe Châteleu (25) CAUE 25

    

 

Ces fenêtres sont seules ou regroupées par deux ou par trois, une seule pierre dure sépare alors les deux fenêtres, elle est appelée pierre à jumeaux. Ces fenêtres peuvent également être réunies sous le même linteau. Le regroupement de fenêtres peut signaler la présence d’un atelier.

 

 

 

 

 

 

27. Fenêtres doublées, Grand'Combe Châteleu (25)

 

Les maisons les plus anciennes disposent de claire-voies. Elles sont réalisées en pierres dures parfois très sculptées. Les montants verticaux de ces claire-voies ont souvent été supprimés en 1798 lorsque l’impôt sur les portes et les fenêtres a été promulgué.

 

Meneaux Grand'Combe-des-Bois (25) CAUE 25      
Meneaux disparus Charquemont (25) CAUE 25
28.1. Meneaux, Grand'Combe-des-Bois (25) 28.2. Meneaux disparus, Charquemont (25)

 

Les fenêtres sont munies d’ouvrants à la française. Elles pouvaient être doublées dans l’épaisseur de l’embrasure pour isoler du froid.


Il n’y a généralement pas de volets aux fenêtres. Des volets intérieurs en planches de bois plein sont parfois ajoutés.

Dans les lambrechures, les fenêtres sont de simples ouvrants en menuiserie bois.

 

Lambrechures Grand'Combe-Châteleu (25) CAUE 25           

Lambrechures Grand'Combe-Châteleu (25) CAUE 25

 

 

 

 

 

 

30.1, 30.2. Lambrechures, Grand'Combe Châteleu (25)

 

La porte d’entrée est aussi réduite à son strict minimum : une unité de passage.

 

Grand'Combe Châteleu (25)    

L’encadrement en pierre dure est laissé apparent sur sa partie bouchardée fin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31.1. Grand'Combe Châteleu (25)

 

Côtebrune (25) CAUE 25

 

La porte est parfois accolée à une fenêtre. Elles peuvent alors être réunies sous le même linteau et séparées par une pierre à jumeaux

La porte est en planches de bois plein posées horizontalement parfois en chevron.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31.2. Côtebrune (25)


Fertans (25) CAUE 25

 

La porte d’écurie se situe généralement sur le mur gouttereau et parfois sur le pignon d’habitation. Elle est moins large que la porte d’entrée et accolée à une fenêtre de petite dimension, généralement carrée. Elles sont parfois réunies sous le même linteau et séparées par une pierre à jumeaux.

L’encadrement de ces ouvertures peut être:

- en pierres dures : il est alors laissé apparent sur sa partie bouchardée fin

- ou en bois : il est alors protégé par l’enduit de façade.

La porte est en planches de bois plein posées horizontalement.

 

32. Fertans (25)

 


Porte de grange, Grand'Combe Châteleu (25) CAUE 25

 

 

La porte de grange, en bois de même nature que les lambrechures, est très simple et se situe généralement sur le pignon arrière.

Ses dimensions sont déterminées par le passage d’une charrette de foin. Toujours posée à l’intérieur de la maçonnerie, elle peut se composer de deux, trois ou quatre parties permettant la ventilation ou le passage d’un piéton.

Les gonds sont en bois, en pierre ou en métal.

 

 

 

 

 

 

33. Porte de grange, Grand'Combe Châteleu (25)


Déclinaisons départementales :

25 - Doubs
Recherche
Nuage de tags
Conseil aux particuliersCULTURECollectivité territorialeCadre de vieCAUE
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web