Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

La pastorale en gouttereau

Dans une région où l'activité vivrière est principalement consacrée à l'élevage bovin, cette maison bloc s'adapte à cette pratique par un volume de grange très important. Contrairement à une ferme pastorale classique, les ouvertures des trois travées (grange, écurie et habitation) se trouvent sur le mur gouttereau. La grange peut avoir une seconde entrée en levée ou en pont de grange.

 

Ce type de ferme se trouve majoritairement dans l'Unité Paysagère des Grand Vaux, dans le Jura.

Description :

Ouvertures

 

Toutes les entrées de la maison se font sur le mur gouttereau. On y perce également des baies d'habitation, le fenestron de l'écurie, et parfois des oculi. La surface percée ne dépasse pas les 30%.

 

baies d'habitationLes baies d'habitation sont réduites au strict minimum pour limiter les pertes de chaleur. La porte n'a qu'une unité de passage (porte simple), et a une fenêtre juste à côté. Cette porte est souvent vitrée en partie haute, permettant d'augmenter la quantité de lumière entrante. Elle peut être peinte, ou en bois apparent, si celui-ci est un bois "noble" (chêne, châtaigner, etc.). Lorsque l'habitation se développe sur plusieurs travées ou des travées plus grandes, il y aura plusieurs fenêtres. On peut aussi constater parfois un linteau double, permettant une partie vitrée dormante.

 

 

 

 

 

 

                                                                                   Illustration 23. Porte et fenêtre de l'habitation

 

Les fenêtres sont le plus souvent composées de deux vantaux ouvrants à la française et composés de trois carreaux égaux. Les volets ont été ajoutés au début du XXe siècle pour clore les ouvertures. Ils sont en bois peint ou en persienne. Dans le Jura, les menuiseries sont traditionnellement peintes ; ce sont elles qui amènent les points de couleurs sur les façades.

 

porte d'écurie et son fenestronLa porte d'écurie est celle qui a les dimensions les plus modestes. Elle peut être simple (environ 0,8 m de large x 1,8 m) ou double à deux battants (environ 1,5 m x 1,8 m). Elle est souvent accompagnée d’une petite fenêtre qui éclaire et ventile l’écurie, c'est le fenestron. Le linteau de cette porte est droit, soit en pierre de taille, soit en bois. La porte est posée en feuillure sur le mur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration 24. Porte d'écurie et son fenestron

 

 

porte d'écurie cintréeDans le Jura des Grands Vaux, il est très fréquent de trouver des portes d'écuries cintrées, elles ont deux unités de passage. Cette particularité donne l'identité du village dans cette région (voir les déclinaisons départementales du Jura).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                     Illustration 25. Porte d'écurie cintrée

 

 

Lorsqu'une porte et une fenêtre partage une même pierre de taille entre elles, on l'appelle la pierre de jumeaux (Illustration 22). Il se peut aussi que la porte et la fenêtre partagent un même linteau.

 

porte de grangeLa porte de grange est le percement majeur de la façade (environ 3 m de large pour 3,5 m de haut). La baie est pour la plupart du temps arquée, soit en anse à panier, soit en plein cintre, l'arc est alors en pierre de taille, ou un linteau en bois courbe a été spécialement travaillé. La porte est posée en fond de maçonnerie, laissant apparaître l’épaisseur du mur. La porte la plus courante se décompose en trois éléments : une porte d’entrée et deux battants hauts ; parfois la porte est divisée en deux éléments permettant d’ouvrir la partie haute pour aérer. On trouve aussi des portes uniquement à deux battants. Il est également fréquent de rencontrer des portes de grange à linteau droit, en pierre ou en bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                         Illustration 26. Porte de grange

 

auvent individuelLa maison ayant souvent son pignon au sud ou au sud-ouest, celui-ci nécessite des percements afin d'apporter de la lumière au logement. Cependant, ce mur est aussi celui qui reçoit le plus d'agressions climatiques à cause de la bise et de la pluie battante. Il arrive alors que ces baies soient protégées par des auvents individuels.

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                         Illustration 27. Auvent individuel façade sud-ouest

 

 

Croquis Pignon CAUE 39

 

 

 

 

 

 

 

Cette façade comporte généralement quatre ou six baies.

Sa composition est symétrique, suivant l'axe vertical du faîtage, dans la plupart des cas.

 

 

 

 

 


Déclinaisons départementales :

39 - Jura
Recherche
Nuage de tags
Cadre de vieCAUECULTUREConseil aux particuliersCollectivité territoriale
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web