Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

La ferme en retour d'équerre

 

 

Cette ferme à trois travées se caractérise par une habitation se développant en retour d’équerre sur deux, voir trois niveaux. Cette typologie illustre l’aisance des agriculteurs à une certaine époque.

 

 

On rencontre ce modèle particulièrement en Haute-Saône, dans le Jura au niveau du Val d’Amour et dans le Pays de Montbéliard pour le département du Doubs.

 

 

 

 

 

Description :

Systèmes et matériaux de construction

Toutes les fermes de polyculture ont été construites à une époque où l'on se procurait les matériaux au plus près de chez soi.

La plupart du temps, on utilise des pierres, matériau de construction traditionnel dominant en Franche-Comté, issues des carrières les plus proches ou de l'épierrage des champs pour la structure porteuse de la maison, c'est-à-dire des murs épais, tels que les façades et les murs de refends, destinées à porter les planchers et la toiture. Ces pierres sont grossièrement taillées (l'équarrissage se fait au marteau) afin d'être posées en lits successifs et parallèles. Elles sont appelées moellons. Assemblées au mortier de chaux, de manière plus ou moins horizontale, elles créent ainsi des joints incertains. La solidité du mur est assurée par les boutisses, qui sont des pierres traversantes. La surface de ce parement est bosselée, irrégulière et poreuse. 

 

 

Illustration 9. Moellons

 

Les parties destinées à supporter des efforts sont réalisées en pierre de taille, qui est non gélive : encadrements d’ouvertures, voûtes et parfois pierres d’angle. Ces éléments sont des signes apparents de la richesse des propriétaires. Cette pierre est choisie, taillée et sciée en carrière. Chaque bloc est prévu pour être monté à un endroit précis, déterminé à l’avance par un dessin appelé « calepin d’appareil ». La pierre de taille est posée à joints vifs,sans mortier. On trouve sur une même pierre un double traitement : un bouchardage fin pour les parties destinées à rester apparentes (environ 20cm), et grossier pour celles destinées à être couvertes par l’enduit.

Le bouchardage grossier permet à l'enduit de mieux adhérer au moellon. La quantité de pierre de taille sur une façade est un signe apparent de richesse.  

 

 

Illustration 10. Technique de bouchardage et d'encadrement des baies en pierres de taille.


 

    

Illustrations 11, 12. Encadrements en pierre de taille


 

 

 

 

 

Pour des économies de moyens, les encadrements d’ouvertures pouvaient être réalisés en briques ou en bois. 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration 13.

 

 

 

 

Que ce soit le grès dans le Nord-Est, ou des calcaires de différentes tonalités dans les autres régions, il s'agit toujours d'une pierre poreuse, donc fragile. Il est alors nécessaire de la protéger, par un enduit à la chaux, des différentes agressions climatiques : pluies, vents, gel, chocs thermiques ..., tout en permettant les échanges thermiques 

Pour respecter l'équilibre hydrique de l'ensemble, l'enduit de façade doit être à base de chaux, qui protège à l'extérieur et permet au mur d'évacuer l'humidité.

 

Illustration 14.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration 15.

 

 

 

 

Le bois sert à la construction des planchers et des charpentes. Par souci d’économie, il peut parfois être utilisé pour les encadrements d’ouvertures.


Déclinaisons départementales :

39 - Jura
Recherche
Nuage de tags
Collectivité territorialeCULTUREConseil aux particuliersCAUECadre de vie
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web