Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

Petits immeubles (XIX-XXe)

Ces immeubles sont bâtis à la fin XIXème et début XXème.

Le développement significatif des sites de production en manufacture-usine nécessite l’emploi et l’accueil d’un nombre croissant d’ouvriers. Ces sites étant implantés à l’écart des bourgs, les exploitants doivent prendre l’initiative de construire des logements pour leurs employés. Parfois, la motivation des dirigeants est philosophique ou philanthropique, mais elle répond surtout au besoin évident de tenir à proximité du lieu de travail ses ouvriers, afin qu’ils soient dans des conditions optimales de production (pas de long trajet le soir et le matin pour regagner son domicile, donc pas de retard et moins de fatigue).

Dans l’histoire du développement industriel, la création de logements peut également être une solution d’intégration d’une population étrangère demandée par l’entreprise pour ses compétences et qu’elle cherche à fidéliser. Ou encore une réponse à un mouvement social d’ouvriers contestant leurs conditions de vie et de travail.

Ces logements constituent une avancée en termes de confort.

Description :

Toitures

La toiture reste traditionnelle, généralement en croupe ou demi-croupe, plus rarement en simple long pan. L’inclinaison des pans de toiture dépend de la surface à couvrir et des matériaux de couverture.

La toiture en demi-croupe et en croupe permet de protéger la construction des intempéries. Cette forme de toiture contribue également à donner à la construction une homogénéité.

Les débords de toiture sont souvent nuls (0-40 cm), sauf lorsque le bâtiment est desservi par une coursive.  Dans ce cas, la toiture vient en débord au-dessus de celle-ci pour la couvrir entièrement (0,80m -1,20m).

 

 

Croquis, CAUE 25

19. Croquis



Diagramme des pentes, CAUE 25

 

Le bois et les pierres de lave ont été employés en couverture sur des sites très anciens. Mais les tuiles plates, canal, en écailles puis, plus tard, mécaniques, sont préférées, car elles sont moins coûteuses, moins lourdes et moins délicates à poser.

Les premiers types de tuiles de terre cuite sont produits dans la région par des entreprises locales, disposant de sous-sol argileux. Les productions de tuiles locales ne sont pas nombreuses à perdurer après la première révolution industrielle et disparaissent en quasi-totalité à la seconde.



20. Diagramme des pentes


Au XXème, on a commencé à couvrir les bâtiments avec des tôles en métal galvanisé.


Déclinaisons départementales :

25 - Doubs
70 - Haute-Saône
Recherche
Nuage de tags
Collectivité territorialeCadre de vieCULTUREConseil aux particuliersCAUE
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web