Regards sur l'architecture et l'aménagement en Bourgogne-Franche-Comté 2018
drac caue-39-jura caue-70-haute-saone caue-25-doubs
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
 RSS
Imprimet

Petits immeubles (XIX-XXe)

Ces immeubles sont bâtis à la fin XIXème et début XXème.

Le développement significatif des sites de production en manufacture-usine nécessite l’emploi et l’accueil d’un nombre croissant d’ouvriers. Ces sites étant implantés à l’écart des bourgs, les exploitants doivent prendre l’initiative de construire des logements pour leurs employés. Parfois, la motivation des dirigeants est philosophique ou philanthropique, mais elle répond surtout au besoin évident de tenir à proximité du lieu de travail ses ouvriers, afin qu’ils soient dans des conditions optimales de production (pas de long trajet le soir et le matin pour regagner son domicile, donc pas de retard et moins de fatigue).

Dans l’histoire du développement industriel, la création de logements peut également être une solution d’intégration d’une population étrangère demandée par l’entreprise pour ses compétences et qu’elle cherche à fidéliser. Ou encore une réponse à un mouvement social d’ouvriers contestant leurs conditions de vie et de travail.

Ces logements constituent une avancée en termes de confort.

Description :

Abords immédiats et annexes

Le traitement des abords de ces constructions dépend de leur situation urbaine. A l'époque de leur construction, les immeubles se situaient généralement à l’écart des centres urbains et leur terrain n’était pas borné par des haies, des grilles ou des murs. Aujourd’hui, avec l’extension périurbaine des villes, ces bâtiments se retrouvent au milieu d’un tissu urbain diffus et il est nécessaire de marquer le périmètre des propriétés par des systèmes de clôture.

Par ailleurs l’appropriation des logements par les habitants a également conduit à une personnalisation et à une individualisation des jardins.

 

L’immeuble est toujours construit avec un retrait vis-à-vis de la voie, parfois au centre de sa parcelle. L’espace autour de la construction est soit :

  • aménagé en jardins potagers,
  • laissé libre avec par exemple, des bûchers, clapiers ou cordes à linge.

 

Aux abords de la construction et particulièrement des accès, un dallage, pavage ou plus tard une dalle en ciment, est réalisé. Ce dispositif permet de créer un seuil d’entrée mais également de protéger la façade des salissures et des projections d’eau.

Les bâtiments à coursive possèdent un dallage de même dimension que cette dernière, tout le long du mur gouttereau qui la porte.

 


Déclinaisons départementales :

25 - Doubs
70 - Haute-Saône
Recherche
Nuage de tags
Collectivité territorialeCadre de vieConseil aux particuliersCULTURECAUE
CAUE
© 2013-2018 CAUE Franche-Comté • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias Agence Web